Prâna est un terme sanskrit qui signifie « souffle vital ».

Il sert d’intermédiaire entre le corps et l’esprit mais il va bien plus loin que le souffle.

Il est l’énergie vitale dans sa globalité.
Non seulement l’énergie que l’on retrouve dans la nature, les plantes, le soleil et les aliments, mais également en nous.

Le prâna extérieur vient nourrir notre prâna intérieur au travers des nadis (les canaux énergétiques).

Le prâna se divise en 5 sous-pranas que l’on appelle Vayu (« le vent » en sanskrit) :

* Prana vayu. Il se place dans le cœur et la tête, se dirige vers l’intérieur. Il est l’énergie qui « reçoit » (aliments, air, perceptions sensorielles)
* Apana Vayu. Il se place dans le côlon et le bas-ventre, il se dirige vers l’extérieur et vers le bas. Il gouverne l’élimination.
* Samana Vayu. Il se place au niveau de la zone digestive haute et du plexus, il gouverne la digestion.
* Udana Vayu. Il se place au niveau de la tête, de la gorge et des clavicules. Il se dirige vers le haut.
* Vyana vayu. Il se place dans tout le corps et possède une action communicante avec l’ensemble de celui-ci.

En résumé, le prâna se divise en cinq vayus. Ils circulent chacun au travers des nadis pour pouvoir alimenter en souffle vital le corps et l’esprit. Chaque vayu prend une direction différente.

Les massages permettent, par le toucher, d’équilibrer et libérer des blocages praniques au niveau des muscles et des os. Le plus recommandé d’entre eux est le massage sattvique.

Vous pourriez aussi aimer...